26-05-2017

Le développement du Digital en Food Service décrypté par le GECO


C’est avec la société Decryptis que le GECO Food Service a tenté de mieux comprendre et d’identifier les futurs développements du Digital en Food Service via le lancement d’une étude d’envergure.
Menée entre octobre et décembre 2016 sur 414 consommateurs français usagers d’Internet, elle s’intéresse sur ce à quoi les industriels du Food Service doivent dès aujourd’hui se préparer en ce qui concerne les différentes attentes des convives.
L’étude révèle ainsi qu’en restauration commerciale et pour la moitié des interviewés, commander des repas à domicile ne modifierait pas réellement la fréquence de leurs visites au restaurant : 49% d’entre eux affirment y aller aussi souvent qu’auparavant, et 35 % affirment même y aller plus souvent qu’avant.13,8% ont systématiquement recours à Internet pour le choix du restaurant ; 36,2% plus d’une fois sur deux ; 32,9% moins d’une fois sur deux et 16,9% exceptionnellement. Moteurs de recherche (61,7%) et sites de recherche de restaurant (48,7%) sont alors largement utilisés, mais la moitié des personnes interrogées déclare aussi se rendre directement sur le site du restaurant, regardant d’abord la carte (76,3%), ou les menus (77,1%).
Les produits utilisés par le restaurateur intéressent 1 client sur 3 avant même leur venue au restaurant, et 61,8% des interviewés donnent leur avis en rentrant (dont 77,7% via un site d’avis ou les réseaux sociaux). 57,7% souhaiteraient être informés par mail ou sms des promotions, nouveautés et offres spéciales, et pouvoir réserver en ligne. 28% aimeraient que les restaurateurs enregistrent leurs goûts et choix précédents pour leur re-proposer à nouveau, et 13,5% voudraient pouvoir régler en ligne leur repas à l’avance.
En restauration scolaire, les attentes des parents sont bien présentes, avec 82,2% des interviewés qui souhaiteraient avoir accès via Internet au menu de la semaine, et 54% au menu du jour. 41,1% voudraient avoir des infos sur ce qui est cuisiné sur place, 40,5% sur la provenance des produits bruits et 32,5% sur la présence de produits bio. La volonté d’accès aux menus spéciaux (régimes alimentaires spécifiques) concerne 28,8% d’entre eux.
Les souhaits en matière de restauration hospitalière (familles, patients) rejoignent ceux de la restauration scolaire, notamment pour la consultation du menu de la semaine via Internet (70,4%) et le menu du jour (60,5%). Pour les régimes spéciaux, 49,4% aimeraient y accéder. 48,1% aimeraient avoir à disposition les infos sur ce qui est cuisiné sur place, la provenance des produits bruts (42%) et la présence de produits bio (32,1%).
Enfin, en restauration d’entreprise, l’attente prioritaire se porte sur la consultation Internet des menus de la semaine ou du menu du jour.
L’étude révèle donc que le véritable enjeu pour les restaurateurs se situe surtout autour du partage d’informations auprès des clients, qui semblent davantage s’intéresser à ce qu’ils retrouvent, chaque jour, dans leurs assiettes.


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel